La chapelle Saint-Charles est située à l’intersection du boulevard de l’Observatoire, du boulevard Bischoffsheim et de l’avenue Professeur Henri Chrétien. Un escalier venant du cimetière de Saint-Roch débouche également sur ce croisement. Elle est bâtie sur un à-pic qui surplombe le quartier de Saint-Roch. Du fait de la déclivité, le vallon qui s’ouvre sous le rocher de la chapelle a conservé un couvert forestier dense et n’a pas pour l’instant pas été urbanisé. C'est une petite chapelle avec abside. Sa façade se compose d'une porte rectangulaire surmontée d'un oculus. Au niveau supérieur, un fronton triangulaire est surmonté d'une croix et d'un clocheton sur la gauche du mur de façade. Une grille enserre désormais le parvis de la chapelle suite à des actes de vandalisme en 2012.

chapelle St Charles Nice

      Elle date vraisemblablement de 1864 puisque c’est la date qui apparait sur le drapeau accroché sur la croix qui surmonte le clocheton du mur clocher de l’église.

Saint-Charles clocheton

Saint Charles 1882

      La chapelle Saint-Charles est figurée sur une carte pour la première fois en 1882[1], où elle porte le nom de chapelle Saint-Charles. Elle sera par la suite régulièrement figurée, sans que son nom ne soit indiqué, comme sur les cartes de 1891[2] ou 1938.

tunnel de saint charles 1866 1869 recade

      Des photographies de 1866-1869, prises lors des travaux de constructions du réservoir des eaux de Peillon et des tunnels, dont celui dit de Saint-Charles[3] sont vraisemblablement les premiers documents iconographiques pour cette chapelle. Elle y apparait avec son apparence actuelle, au moins pour l’abside et les ouvertures pratiquées dans les murs latéraux.

      Si la façade actuelle est percée d’une entrée rectangulaire, ce n’était pas son aspect à la fin du XIXème siècle. Une photographie datée d’entre 1880 et 1902 montre une façade percée d’une entrée ogivale, accolée de part et d’autre par deux petites fenêtres étroites en baies en lancette. Seul l’oculus semble avoir gardé son aspect original. Cet aspect a au moins perduré jusqu’en 1953, date d’un tableau d’Alain Ducoté représentant Jean Behra au Tour Auto au-dessus de Nice. Si le clocheton diffère de son aspect réel, on reconnait aisément la colline du Château en fond, ainsi que l’entrée ogivale, les baies en lancette et l’oculus au-dessus de la porte. Un autre tableau de 1931 de Maurice Debenedetti représente également la chapelle Saint-Charles avec ses étroites baies latérales et son entrée ogivale. Cette entrée ogivale se devine encore sous l'enduit dont les murs de la chapelle sont recouverts.

Saint Charles 1880 1902 

08 St Charles R recad



[1] 1882, Nice et ses environs / Monnier, sous-lieut[enan]t au 111e, Source :  Bibliothèque nationale de France, GEC-20 (Source Gallica)

[2] 1891, Guide-touriste. Plan de la ville de Nice, avec indication des rues, places, hôtels, banques... / dressé par Ad. de R. Source : Bibliothèque nationale de France, département Cartes et plans, GE C-1486

[3]  Distribution des eaux dans la ville de Nice : vues photographiques des travaux de captage et d'adduction des sources / Peillon, photogr. Source : Ecole nationale des ponts et chaussées

 

Aude Lazaro